Témoignages

Prise en charge des soins après un accident de service

[glossary_exclude]Le 18/11/08, j’ai présenté une fracture du radius gauche suite à une chute lors d’un accident de service.

Mon assistance par le Docteur Richard BENHAMOU, médecin expert de recours a permis une prise en compte adaptée de mes soins devant le médecin agréé qui a été missionné par la commission de réforme.

D’où une règle d’or : il est important de se faire assister par un médecin de recours quand on est convoqué chez un médecin qui donne son avis aux commissions de réforme ou au comités médicaux.[/glossary_exclude]

Annie L.
Lot et Garonne

Non reconnaissance d’une incapacité temporaire totale

[glossary_exclude]À partir du 18/03/19, j’ai présenté un état anxio-dépressif et fait intervenir mon assurance prévoyance AXA, exerçant moi-même la profession de psychomotricienne libérale.

Suite à une expertise du médecin-conseil de la compagnie, mon incapacité temporaire n’a pas été reconnue totale mais partielle à partir d’une certaine date ce qui m’a diminué mes indemnités journalières professionnelles et personnelles de moitié. Je me suis approchée du Docteur BENHAMOU, médecin expert de recours qui a mis en place une procédure d’arbitrage, ce qui a permis de faire reconnaître par l’arbitre mon incapacité temporaire totale. Ainsi, j’ai pu bénéficier de ma garantie à taux plein après de plus, des négociations financières avec la compagnie d’assurance.

Merci encore pour cette assistance mise en place par voie arbitrale et j’en ai déduit qu’il était important d’être assistée quand on est convoquée par un médecin conseil d’assurance.[/glossary_exclude]

Nathalie G.
Gers

Traumatisme cervical et état de stress post-traumatique suite à un accident de voiture

[glossary_exclude]Le 01/09/18, j’ai subi un accident de la circulation (j’étais passagère avant du véhicule conduit par mon ami) ayant entraîné un traumatisme cervical et un état de stress post-traumatique.

J’ai contacté le Dr Richard BENHAMOU, médecin expert de de recours pour assister à l’expertise médicale à laquelle j’ai été convoquée par la compagnie d’assurance du conducteur

A noter qu’il s’agit de la deuxième expertise étant donné qu’à la première expertise, j’étais allée sans me faire assister.

Son assistance a permis une évaluation médico-légale correcte de mes préjudices et notamment :

  • • les souffrances endurées évaluées à 2.5/7
  • l’assistance temporaire par tierce personne à savoir celle de mes parents
  • mon atteinte à l’intégrité physique et psychique évaluée à 3 %
  • et mon préjudice universitaire car j’ai dû redoubler ma deuxième année de licence

Merci encore cette assistance médico-légale qui a permis une évaluation correcte de mon dommage corporel.

De plus, le Docteur Benhamou m’a orienté vers un juriste spécialisé pour l’obtention d’une indemnisation adaptée face à la proposition très minorée faite par la compagnie d’assurance.[/glossary_exclude]

Prescillia
Haute-Garonne

Pneumothorax et syndrome anxiodépressif suite à un accident de vélo contre une fourgonnette

[glossary_exclude]Le 01/02/16, j’ai été percuté par une fourgonnette alors que j’étais en vélo, ce qui m’a entraîné un pneumothorax.

Mon assistance par le Docteur Richard BENHAMOU, médecin expert de recours, qui m’a été recommandé par mon médecin traitant, a permis une prise en compte adaptée de mes préjudices et notamment de

  • mes souffrances endurées qui ont été évaluées à 3.5/7
  • mon altération à l’intégrité physique et psychique qui a été évaluée à 6 %
  • et de mon préjudice d’agrément, ne pouvant plus faire du vélo comme avant

Merci encore pour cette assistance mise en place par voie arbitrale, étant allé seul à la première expertise du médecin de la compagnie d’assurance.

L’indemnisation de la compagnie a cette fois été doublée par rapport à celle initialement proposée.

De plus, une règle d’or : ne pas se présenter seul devant un médecin expert de compagnie d’assurance d’autant plus s’il s’agit de votre compagnie, pour être évalué correctement et ainsi bénéficier d’une réparation intégrale de son dommage corporel.[/glossary_exclude]

Sébastien V.
Haute-Garonne

Traumatisme cervical et lombaire suite à un accident de voiture

[glossary_exclude]Le 09/05/18, j’ai subi un accident de la circulation (voiture contre voiture) ayant entraîné un traumatisme cervical et lombaire.

J’ai contacté le Dr  Richard BENHAMOU, médecin expert de victime pour assister à l’expertise médicale à laquelle j’ai été convoquée par la compagnie d’assurance.

Son assistance a permis une évaluation médico-légale correcte de mes préjudices et notamment :

  • les souffrances endurées évaluées à 2/7
  • l’assistance temporaire par tierce personne à raison de quatre heures par semaine
  • mon  atteinte à l’intégrité  physique et psychique évaluée à 3 % en tenant compte de mon état antérieur
  • et surtout mon incidence professionnelle car je n’ai pas pu  réaliser mon activité de secrétariat

Devant la proposition  financière de la compagnie d’assurance qui était très minorée, j’ai dû faire appel à un avocat pour faire valoir mes droits.

Merci encore cette assistance médico-légale qui a permis une évaluation correcte de mon dommage corporel.[/glossary_exclude]

Lara P.
Haute-Garonne

Infection nosocomiale du site opératoire

[glossary_exclude]Mon assistance par le Dr Richard BENHAMOU, médecin expert de recours, a permis une prise en compte adaptée de mes préjudices par la compagnie d’ assurance de l’ établissement de santé et notamment :

  • de mes souffrances endurées
  • de mon préjudice  esthétique

Merci encore pour cette assistance qui s’est mise en place

  • 8 ans  après mon accident
  • par voie conjointe[/glossary_exclude]
Julien M.
Tarn

Accident de la circulation en temps que passagère avant

[glossary_exclude]Mon assistance par le Dr Richard BENHAMOU, médecin expert de recours, a permis une prise en compte adaptée de mes préjudices par la compagnie d’ assurance du conducteur et notamment :

  • de mes souffrances endurées évaluées à 1.5/7
  • de mon atteinte permanente à l’ intégrité physique et psychique évaluées à 2 %

Merci encore pour cette assistance qui s’est mise en place

  • 2 ans  après mon accident
  • par voie conjointe[/glossary_exclude]
Lara P.
Haute-Garonne

Rupture de la coiffe des rotateurs de l’épaule droite

[glossary_exclude]En septembre 2013, j’ai déclaré en maladie professionnelle une rupture de la coiffe des rotateurs de mon épaule droite .Cette  reconnaissance m’a été refusée par la CPAM 81 et j’ai mis en place un recours auprès du tribunal du contentieux de  l’incapacité (TCI) de Toulouse.
Mon assistance par le Dr Richard Benhamou, médecin expert de recours auprès du TCI a permis une prise en compte adaptée de mes préjudices et notamment de mon taux d’incapacité permanente partielle qui est passé de 7 à 8 % , indépendamment du coefficient professionnel qui peut être ajouté.

Merci encore pour cette assistance qui s’est mise en place après ma contestation auprès de la CPAM.[/glossary_exclude]

André V.
Tarn

Infection nosocomiale

[glossary_exclude]J’ai été l’objet  le 25 09 16 d’une infection nosocomiale de cathéter périphérique lors d’une hospitalisation en clinique de la région toulousaine pour une hernie discale.

Mon assistance  par le docteur Richard BENHAMOU, médecin expert de recours a permis une prise en compte  adaptée de mes préjudices et notamment de mes souffrances endurées et de mon préjudice esthétique définitif.

De plus, le Dr  BENHAMOU m’a orienté vers un juriste spécialisé pour l’obtention d’une  indemnisation adaptée face à  la proposition très minorée faite par la compagnie d’assurance.[/glossary_exclude]

Philippe A.
Haute-Garonne

Accident avec une scie circulaire

[glossary_exclude]J’ai subi le 05/04/08 un accident de loisir entraînant un traumatisme ouvert des quatre derniers doigts de ma main gauche.

J’ai fait intervenir mon contrat Garantie Accident de la Vie qui a diligenté une expertise amiable puis une expertise arbitrale.

J’ai donc été expertisé par le médecin arbitre en 2011 et cette  expertise présentait des anomalies sur la forme et sur le fond.

Mon assistance par le Dr Richard BENHAMOU, médecin expert de recours, a permis en 2012 de mettre en place une expertise en référé devant le tribunal de grande instance de Toulouse.

Celle-ci a permis une prise en compte adaptée de mes préjudices et l’aide de mon avocat a permis une indemnisation satisfaisante.

Merci encore pour ces intervenants, sans qui je n’aurais pas vu la fin de mes tracasseries médico-légales.[/glossary_exclude]

Edmond C.
Haute-Garonne
Défilement vers le haut