Préjudice extrapatrimonial

Le préjudice extrapatrimonial n’a pas une incidence économique directe mais peut faire l’objet d’une réparation. On distingue les préjudices extrapatrimoniaux temporaires (déficit fonctionnel temporaire, souffrances endurées), et les préjudices extrapatrimoniaux permanents (déficit fonctionnel permanent, préjudice d’agrément, préjudice sexuel, préjudice d’établissement, préjudices exceptionnels).

« Retour au lexique médico-juridique
Défilement vers le haut