Nullité relative

La nullité relative d’un acte résulte du fait qu’il ne peut être invoqué que par un particulier seul. Elle implique l’existence d’un vice du consentement, un défaut de capacité, une lésion ; il peut aussi s’agir de la violation d’une règle d’ordre public ou d’une règle de forme.

« Retour au lexique médico-juridique
Défilement vers le haut